logo site

BESTIALES : FUITES
Nouvelle - 2016

Plic. Ploc.

Alain ouvre lentement un œil. Il fait toujours nuit. Lentement, il s’extrait du lit de camp inconfortable. Ses os et ses muscles sont douloureux. L’unique robinet de la cabane goutte. Il goutte depuis son arrivée, ce qui commence à l’agacer presque autant que la créature qui rôde à l’extérieur. Il serre rageusement l’importun. Qui continue à goutter sans sourciller.

Il s’approche de la fenêtre, écarte le rideau. Dehors, à quelques mètres seulement, la forêt avale la pâle clarté lunaire.

Tapie dans l'ombre des chênes entourant la maison, elle l’observe. Il la sait là. Elle n'est pas discrète du tout. Elle fait même un sacré barouf dans les hautes fourrées, haletante et grognante comme un buffle à bout de souffle. Un souffle court ponctué de petits hoquets réguliers.